Les coulisses

L’équipe de Rosy, Comme une évidence

Elle est si particulière que je vais d’abord vous expliquer comment nous nous sommes rencontrés. 

A la recherche de conseils en production, je décide de rencontrer Harry Tordjman, un producteur dont le travail m’intéresse. Il m’expose sa manière d’accompagner les jeunes auteurs-réalisateurs et là, je fonds en larmes sans savoir pourquoi. Soit je m’excuse et je prends mes jambes à mon cou soit je reste pour expliquer pourquoi ce feeling est bien trop fort. Et, comme une évidence, l’aventure du film commence… Par la suite, je rencontre Anna Tordjman, son associée. Et, tous les trois, nous allons vivre une expérience qu’on n’imaginait pas…

Harry et Anna Producteurs

« Faire un film de cinéma avec des images d’iPhone ? On relève le défi ! »

Franck Directeur de post-prod

« J’ai plus de cheveux. Posez-vous les bonnes questions ? »

Anne-Sophie chefFE monteuse 

« Arrête de me faire changer tous les plans sinon on terminera ce film en 2030 ! »

Ma Seper monteuse Pas vraiment un long fleuve tranquille

La monteuse, c’est AnneSophie Bion. Elle est Basque et elle a un caractère aussi trempé que ma tartine dans mon café !

Je ne sais plus trop comment je me suis retrouvée au téléphone avec elle, mais en découvrant sa sensibilité et sa profonde envie de faire le film, il a suffit d’une minute pour que je me dise: “C’est elle ma monteuse, j’en suis certaine ».

La bande-son d’un géant -M-

Un jour, Harry m’a dit : “Marine, j’ai pensé à quelqu’un pour la musique du film, on lui propose de venir et on verra bien. De toute façon, ce sera une belle rencontre entre vous deux.” Et c’est Matthieu Chedid qui a débarqué un jour dans notre petite salle de montage (qui devait encore sentir le nem du midi). Je me suis dit que c’était trop sympa qu’il soit venu, mais que ça ne lui plairait jamais…

Mais une fois la projection terminée -M- nous a juste dit : ”Je ne sais pas si je peux faire mieux que les musiques existantes”. Oui, cet homme qui remplit des Zéniths venait de nous sortir cette phrase. Son humilité était à l’image de son élégance et de la beauté de son âme.

Un géant qui a fait, refait sans jamais rien lâcher face à la petite nana d’1m60 qui lui demandait de changer quelques notes ou carrément tout faire valdinguer. -M- a été une rencontre extrêmement puissante et son travail, une réelle grâce pour le film et pour moi. En plus des notes qui font vibrer les différentes étapes de ROSY, je retiens l’homme simplement et remarquablement droit, respectueux et profondément connecté aux énergies qui l’entourent. On dit que ceux qui croient plus en l’univers qu’en eux-mêmes font des miracles… Merci Matthieu.

Une équipe… au sommet

Après avoir enfin « locké l’image » (c’est comme ça qu’on dit) et terminé la musique, j’avais envie de prendre l’équipe avec moi, dans mon sac à dos, pour qu’ils ressentent eux aussi le chemin parcouru, d’une manière encore plus réelle. Alors, j’ai décidé de les emmener vivre une aventure ensemble le temps d’un weekend.

Nous sommes partis sans qu’ils n’aient aucune idée de là où je les emmenais ! Ils n’étaient au courant que d’une chose : la date et le lieu de rendez-vous. Je crois bien qu’ils en sont sortis bouleversés… et moi avec.